Nos interventions d'élagage

IMG_0132.jpeg

Abattage

Abattage d'un cèdre envahi de scolyte et d'un prunus attaqué par le lierre 

Abattage effectué par notre partenaire élagueur professionnel Nicolas Audouard

Elagage et abattage

L’élagage est un métier très exigent et dangereux qui nécessite une formation et des années d’expérience c’est pourquoi nous vous conseillons fortement d’avoir recours aux services d’un paysagiste pour réaliser vos travaux.

 

Nous verrons les différentes techniques d’élagage ainsi que les grands principes d’élagage à respecter. Il faut toujours garder à l’esprit que l’élagage doit se faire dans le respect de l’arbre et veiller à son bon développement.

 

La technique de l’élagage doux consiste à effectuer une taille d’entretien régulière qui respecte la forme de l’arbre tout en permettant de le stimuler. Quand la situation le permet il est possible de laisser l’arbre s’exprimer en laissant les branchages s’étoffer et grandir. Les branches sectionnées sont généralement de petit diamètre. Elles doivent être sectionnées dans le respect de la silhouette de l’arbre.

 

Pour procéder à cette taille il faut être capable de repérer les branches qui seront disgracieuses ou gênantes quand elles arriveront à maturité. En sectionnant de petites branches on permet une meilleure cicatrisation des plaies et la diminution du risque d’infections, de maladies, de champignons ou moisissures susceptibles de nuire à la santé de l’arbre. Il faut garder à l’esprit que l’objectif est d’harmoniser la couronne de l’arbre, en veillant à ne pas le déséquilibrer. Par ailleurs, il faut veillez à retirer les gourmands inutiles au ras du tronc, notamment sur les résineux. Pour ne pas blesser l’arbre veillez à orienter l’outil avec un angle de coupe favorable.

 

Il est également possible d’avoir à exécuter des élagages sévères, parfois inévitables pour des raisons physiques, matérielles ou relatives à la sécurité des personnes. Dans tous les cas la meilleure solution est toujours la prévention. Si vous avez la chance de posséder un terrain pourvu de grands arbres il est conseillé de se faire assister d’un professionnel pour suivre leur évolution.

 

L’élagage sévère va modifier la forme et la structure de l’arbre à l’âge adulte il y a fort à parier que l’arbre ressente fortement les effets de cet élagage, c’est pourquoi il faut éviter de procéder à de fortes tailles une fois vos arbres sont arrivés à maturité. Si possible il faut veiller à préserver les branches les plus volumineuses. Une mauvaise cicatrisation des branches charpentières de l’arbre pourrait provoquer des pourrissements, maladies ou une mauvaise cicatrisation. Par ailleurs, la couronne d’un arbre ne doit jamais être réduite de plus de 30%. Il faut également essayer de préserver le feuillage au maximum afin de limiter l’asphyxie de l’arbre. Les racines de l’arbre permettent de lui apporter les nutriments nécessaires tandis que le feuillage lui permet de respirer grâce à la photosynthèse.

 

Il existe également d’autres manières d’élaguer un arbre en fonction de son essence, de sa santé et de son âge, il sera possible de prendre plus au moins de liberté. La technique d’élagage pluriannuelle en marotte constitue un bon exemple. Cet élagage permet de dynamiser la repousse des rejets tout en permettant de limiter la hauteur et la forme de ces derniers. Ce que l’on définit comme « des marottes » sont les formes arrondies à l’extrémité d’une branche créées par l’accumulation des tailles à l’endroits où se forme les rejets. Les accumulations cicatricielles de l’arbre créeront des formes rondes en extrémité de branchage, allure typique des arbres de villes comme les tilleuls, les saules, les platanes ou les boulots par exemple.

 

L’élagage est surement l’un des métiers les plus complexe du monde paysager il faut donc être vigilant sur la manière dont il est pratiqué et avoir recours à des professionnels reconnus pour ne pas avoir de mauvaises surprises.