installation-terrasse-bois.jpg

Pose de terrasse en bois

La pose de terrasse en bois est à considérer comme un métier à part entière du paysage. En effet, il demande de maîtriser des compétences diverses et de bien connaître les différentes particularités de bois.

Il est possible de poser une terrasse de différentes manières mais certaines d’entre elles nécessiteront plus de bois que d’autre, elles engendreront donc un surcoût. Nous vous conseillons d’avoir recours à un professionnel pour vous conseiller.

Si vous souhaitez réaliser vos travaux seul nous vous conseillons de réaliser des croquis et calepinages, de prendre les mesures plusieurs fois et surtout de ne pas vous précipiter. Il faut avoir comme objectif la finalité de vos travaux plus que la rapidité d’exécution.

Il existe de nombreuses manières de poser des terrasses : pose droite, pose parquet, pose à bâtons rompus, pose à l’anglaise, pose inclinée, la pose en cadre ou encore la pose en point de Hongrie. L’une des plus utilisé et des plus simple si votre terrain le permet est la pose droite. C’est une technique de montage des lames de bois qui consiste à aligner des lames afin de respecter un rapport une lame, une rangée. Si vous en avez la possibilité, vous pouvez opter pour cette solution qui est moins gourmande en bois et plus facile à réaliser.

Il ne faut pas oublier que le bois est un matériau qui évolue dans le temps. Il faut donc prendre garde à la qualité du bois choisi pour ne pas rencontrer de problèmes. Il est très important de penser à la résistance à l’humidité du bois pour ne pas avoir de mauvaise surprise après la pose. Les bois sont classés par différentes catégories selon la norme NF EN 335 qui détermine la résistance à l’humidité du duramen (cœur du bois). Le bois peut avoir une résistance naturelle à l’humidité mais il peut aussi être traité on parlera alors de bois autoclave ou thermo traité par exemple.     

       

Les classes de bois :

La classe 1 est le groupe des bois dit secs avec un taux d’humidité inférieur à 20%. Il est primordial d’utiliser ce bois uniquement en menuiserie d’intérieur à l’abris des intempéries.

La classe 2 regroupe des bois pouvant être au contact de l’humidité de manière très occasionnelle. On l’utilise en charpente par exemple.

La classe 3 regroupe des bois qui pourront être au contact à un taux d’humidité au-delà de 20%, on peut l’utiliser en bardage par exemple.

La classe 4 est la classe de bois qui pourra être utilisé en conception de terrasse. Ces bois peuvent être en contact très fréquent avec l’eau sans se déformer, on les considère comme imputrescibles. Le frêne thermo chauffe ou le pin sylvestre traité sont de bons exemples.

Enfin la classe 5 regroupe uniquement les bois de grande qualité qui pourront être en contact permanent l’eau de mer sans se déformer. Ces bois proviennent généralement d’Amérique du Sud.

Il est très important de sélectionner un bois de qualité supérieur de classe 4 ou 5 pour réaliser vos terrasses, il ne faut surtout pas penser à l’économie sur ce plan au risque de devoir renouveler les travaux.

 

Vous pouvez réaliser vos terrasses en bois seul mais il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour réaliser vos travaux en toute confiance.