Nos interventions

IMG_0035.jpeg

Rabattage

Intervention sur le commune de Durtol 63 830 - 4 et 5 mais 2021 : 

Rabattage d'une haie de cyprès de plus de 8m de hauteur et 25ml.

Projet à suivre sur 4 ans avec un deuxième rabattage prévu en année N+2

La taille de haie

Nos jardins sont très couramment agrémentés de haies de toutes sortes. Généralement l’objectif est décoratif mais elles peuvent aussi être utilisées comme isolent phonique et visuelle des parcelles.

 

Les haies permettent également de se prémunir contre la chaleur de l’été, le soleil brulant ou le vent d’hiver. Ces murs de verdure offrent à leur propriétaire de nombreux avantages mais ils sont également un allier de choc de la biodiversité. En effet, de nombreuses espèces y trouvent refuge tout au long de l’année : oiseaux, bourdons, abeilles, papillons, muscardins et autres petits mammifères nocturnes par exemple.

 

En fonction de vos objectifs et de votre relation avec la nature l’entretien de vos haies sera très différent. Il est possible de satisfaire toutes ses envies et nous allons voir les différentes possibilités qui s’offre à nous.

 

Les haies libres, bocagère ou champêtres :

 

Les haies champêtres et bocagères sont naturellement présentes dans nos compagnes françaises. Les haies libres, sont plantées dans le respect de la nature. Nous vous recommandons d’utiliser des essences locales caduques et persistantes à feuilles, de préférence mellifères.

 

En ce qui concerne les plantations de haie libres en maison individuelles. Il est préférable de réaliser les plantations en quinconce. Cela permettra d’obtenir un aspect visuel plus étoffé. Par ailleurs, les monocultures sont à proscrire, elles seront moins riches en biodiversité et plus sensibles aux maladies.  Il est à noter que ce type de haie demande beaucoup d’espace et ne sera pas adapté à tous les jardins.

 

La taille de haies libres vise à respecter la physiologie naturelle de la flore. L’objectif est de garder une forme harmonieuse et naturelle tout en permettant aux arbres de former un mur végétal dense et esthétique. Pour être soigneusement réalisé ce type de taille doit être effectuée en sectionnant les branches disgracieuses afin de définir la silhouette de la haie tout en la laissant prendre du volume et de la hauteur. La fréquence de taille à définir est d’environ d’une fois par an suivant les essences sélectionnées. En cas d’utilisation de cisailles ou tailles haies pour uniformiser la taille, préférez une intervention après floraison ou fructification. 

Les haies semi-libres :

 

Il est également possible d’avoir recours à une taille semi-libre qui constitue une alternative à la taille

formelle et à la taille libre. Celle-ci consiste à tailler plus profondément les côtés de la haie que la taille

libre mais à laisser la haie s’exprimer en hauteur. Là encore ce type de haie demande de l’espace, au

moins 1,5m de largeur.

La taille de haies formelles :

Les haies dites formelles sont taillées plus régulièrement, en moyenne une à trois fois par ans selon

les essences et la qualité de rendu souhaité. Il est conseillé d’effectuer deux tailles l’une fin mars et

l’autre fin août. Certaines essences comme le cyprès ou le thuya sont parfaitement adaptées à cette

pratique. Les tailles fréquentes permettent d’augmenter la densité et l’aspect « toufu » de la haie. Un

professionnel sera capable de tailler une haie droite même en réalisant le travail pour la première

fois sur une haie non entretenue. Au-delà d’une certaine hauteur les travaux seront considérés

comme du rabattage et non de la taille. En effet, si le travail n’est pas réalisable à l’aide d’une cisaille ou d’un taille haie, les travaux seront considérés comme du rabattage. Par ailleurs, plus une haie est entretenue et plus il sera facile de réaliser la prestation.

 

                                                                                                                   Si vous intervenez seul et que vous n’avez pas l’habitude d’effectuer ce genre de travaux nous vous                                                                                                                                conseillons d’opérer comme suit :

-                                                                                                                  définir la hauteur de la coupe : Il faut préalablement être au clair sur la hauteur de taille souhaitée pour                                                                                                                         pouvoir opérer correctement. Si votre haie est entretenue vous n’aurez qu’a suivre l’ancienne coupe, les                                                                                                                        nouvelles pousses étant facilement reconnaissables. Dans le cas ou vous opérez pour la première fois, a                                                                                                                       aidez-vous de piquets et d’un cordeau. Il suffira alors de suivre la ficelle afin d’obtenir une taille                                                                                                                                      parfaitement horizontale.

-                                                                                                                 La taille des côtés : Il est conseillé de donner du fruit à la haie, c’est-à-dire qu’il faut diminuer l’épaisseur                                                                                                                       de la haie au fur et à mesure que l’on s’élève dans la taille. Il est conseillé d’opérer une taille en triangle                                                                                                                      qui aura de nombreux avantages : moins d’effort à l’entretien c’est-à-dire une haie moins onéreuse si un                                                                                                                      professionnel intervient chez vous, une haie qui respire, une meilleure pénétration de l’eau (évite le                                                                                                                                dégarnissement de la haie) et meilleure résistance à la neige.

 

 

Les maladies de nos haies :

 

Bien que la plupart des essences communes sont très résistantes elles pourront être atteintes de maladies. Il en existe de nombreuses :  l’oïdium perforant, les tâches              foliaires, le chancre bactérien, l’araignée rouge, le feu bactérien, le phytophthora qui attaque les racines, le chancre, bupreste etc. Nous rencontrons le plus souvent l’oïdium perforant sur les haies de lauriers et le chancre ou bupreste sur les haies de conifères de type thuyas ou cyprès.

 

L’oïdium perforant est une maladie assez courante qui touche principalement les lauriers et autres plantes à grandes feuilles. Elle apparaît tôt au printemps et peu se prolonger durant toute la période végétative de la plante. On remarque souvent une poudre blanche sur le feuillage qui se trouve être un champignon. Il dévore les jeunes feuilles de la plante. Pour s’en débarrasser il vous faudra vous armer de patience, supprimer les feuilles atteintes et user de remède de grand-mère ou bouillie bordelaise.

 

Le chancre est une infection fongique présente sur les rameaux du cyprès, c’est l’une des infections les plus courantes sur cette essence de conifère. Les branches atteintes par le champignon brunissent/rougissent et gagnent progressivement toute la plante. Il n’est pas rare de voir tous les arbres voisins attaqués par le champignon qui libère des spores pouvant se propager dans l’air. Il n’existe pas de traitement efficace à ce jour, sectionnez les parties infectées en prenant soin de désinfecté vos outils régulièrement.

Si vous avez besoin de précisions et de conseilles concernant la taille de vos haies. Veuillez nous joindre ici

haie-fleurie-190723.jpg
vitesse-croissance-haie-de-cèdre-entretien-au-quebec.jpg